Aide à la navigation :

Contenu de cette page :

MarchésRetour

« En allant au marché, on voit bien que les petits pois poussent sur une plante avant d’aller dans une boîte »

Marche rue Mouffetard, Paris - Photo F. de la Mure, MAEEMarchés des quatre saisons offrant légumes et fruits, marchés aux fleurs et aux oiseaux, marchés aux timbres et marchés aux puces : tous les prétextes sont bons pour s’installer sur une place, un trottoir et vendre (après avoir payé la taxe municipale). Autrefois lieu de troc, le marché est devenu un lieu d’échanges entre les gens du quartier, du village, un rendez-vous à ne pas manquer pour s’y raconter les dernières nouvelles.

On aime aller au marché pour son côté pittoresque. Les marchands sont comme des personnages de théâtre de rue et jouent un numéro chaque fois renouvelé. Ils interpellent les passants de façon familière pour retenir leur attention et vendre légumes et fruits.

Illustration Béatrice Tollu

Au sud de la France, les marchés de Provence sont riches en couleurs, en odeurs et en saveurs, un vrai régal pour les habitués et encore plus pour les touristes.

Une tradition nous est venue de l’est de Europe : ce sont les marchés de Noël qui tout enguirlandés et dorés, s’installent début décembre pour disparaître avec le père Noël.

panneau horaires du marché - Photo : G. Brame" Pas touche ! Tirez pas mes cerises par la queue, c’est moi qui les compte. "

" Croquez mes radis qui rendent jolis ! "

Paris compte 70 marchés couverts ou de plein air.

Les commerces les plus nombreux dans les villes françaises sont les boulangeries, les pharmacies et les salons de coiffure.

 

Pied de page :

Plan du site | | webdesign by eZoulou