Aide à la navigation :

Contenu de cette page :

FritesRetour

Qui a donc inventé les frites ?

Depuis les années 1830, Belges et Français mangent des tonnes de frites et s’en régalent mais il n’y a pas de discussion possible, la frite est bien une invention belge.
On dit en effet que l’hiver, lorsque la Meuse était gelée, les Namurois se désolaient de ne plus pouvoir pêcher le petit fretin qu’ils aimaient manger en une bouchée. Un astucieux habitant a eu l’idée de découper des pommes de terre selon la forme des minuscules poissons et de les faire frire. La frite était née et l’honneur sauf.

Histoire de « papa »

Plaque de la rue Parmentier, Paris : Photo : G. BrameLa « papa » venue du Pérou, sous forme d’étrange tubercule, faisait peur aux Français. En 1757, Antoine Parmentier, pharmacien, a survécu pendant sa captivité en Prusse (Allemagne) en mangeant des pommes de terre que l’on donnait aux cochons et aux prisonniers. Il sait combien elle calme sa faim et tente de convaincre la France de ses bienfaits alimentaires. L’habile Parmentier ruse en plantant des pommes de terre près de Paris et fait garder le champ pour laisser penser aux habitants qu’il s’agit d’une culture rare. Les plants précieux sont en effet volés, on les goûtent et on les multiplient. Le pari est gagné et le roi Louis XVI complimentera Parmentier de sa ténacité. « La France vous remerciera un jour d’avoir inventé le pain des pauvres. »

Tombe de Parmentier au Pere Lachaise, Paris  - Photo : M. Dechelette Antoine Augustin Parmentier, le père de la pomme de terre, né le 17 août 1737, est enterré au cimetière du Père Lachaise. Regardez attentivement la photo, des "fans" lui rendent hommage en déposant des pommes de terre sur sa tombe.

Ainsi, au 19ème siècle, la pomme de terre est devenue un aliment pour tous, qu'on trouve sur toutes les tables, pauvres ou riches. On l’appelle communément la patate, mot peut-être inspiré de la potato (pomme de terre en anglais) ou patata en espagnol.

On la cultive en particulier dans les jardins ouvriers. Elle se vend par gros sac à bon prix pour être cuisinée à toutes les sauces : soupes ou purées, pommes de terre noisette, allumettes, chips, vapeur, à l’eau, pommes en robe des champs, gratin dauphinois, frites, il y en a pour tous les goûts.

Lorsque Pierryck, 2 ans, dit à sa maman qu'il veut manger des boules de frites, il demande en fait des "pommes dauphine". Pommes dauphine - Photo : G. Brame

Aujourd’hui les variétés de pommes de terre sont nombreuses et la plupart des plants restent la propriété du producteur qui les a créés. Ainsi, un jardinier ou un agriculteur ne peut reproduire ses pommes de terre sans avoir l’autorisation du semencier et avoir payé des royalties, (droits de reproduction). C’est prévu par le droit français et européen.

La patate a inspiré des expressions imagées

As-tu la frite ? Autrement dit, as-tu la patate ? C’est une façon très familière de te demander si tu es en forme. Cette formule est réservée à ses copains et bien-sûr ne peut être utilisée avec son professeur ou même ses parents.

Se refiler la patate chaude, c’est se débarrasser d’une affaire difficile.

Se débrouiller comme une patate, c’est avoir manqué d’idées pour trouver une solution au problème posé.

En avoir gros sur la patate, c’est le sentiment de subir une décision injuste.

Quelle patate ! C’est une gentille insulte que l’on adresse à la personne que l’on juge stupide ou maladroite.


Si l’on demande au chien de bande dessinée Snoopy : "qu’est-ce que le bonheur ?"

"C’est un plat de frites supplémentaire", répond-il !

 

Pied de page :

Plan du site | | webdesign by eZoulou