Accessibility options :

Content:

Chère Madame,

CoeursVilla Mont-Noir, le 12 juin 2005

 

 


Girouette colombes, Santes - Photo : G. BramePlaisir immense d’être accueillie dans votre Olympe à la  Villa Mont-Noir  qui dorénavant porte votre nom Villa Marguerite Yourcenar*. C’est l’honneur des gens du Nord, votre propriété est devenue leur. De saison en saison, vos terres se peuplent de lettrés d’Europe qui viennent y défier la page blanche et mêler leurs accents.

Ainsi chaque mois de juin offre une nouvelle édition du Festival par Monts et par Mots. Belle idée d’y convier, à leur tour, petits et grands pour y semer et cultiver des mots d’auteur, sans mot d’ordre. Minuscules ou majuscules, tous y ont droit de cité. Ainsi ce dimanche c’est jour de fête à ciel ouvert. A l’horizon, se joue une dispute de cumulo-nimbus et de nimbo-stratus.

Ecureuil, dessin de Samy BrameEnfant, ce camaïeu de gris vous aurait inspirée une histoire mi-chou mi-chèvre chuchotée à l’oreille d’Esmée qui en aurait dressé ses cornes dorées de bonheur. Vous souvenez-vous comment à l’orée du bois aux oiseaux, les rhododendrons roses buissonnent avec panache et combien les tilleuls en fleurs bruissent délicieusement. Frôlement d’écureuils, bercement de chouettes, conciliabule entre fauvettes et sittelles sur les bienfaits d’une becquée d’ail des ours ?

Juin est de tout temps votre mois. Le 8 de l’an 1903 vous a vu naître. Belge de naissance, Française d’enfance, Américaine de résidence. L’équation est simple, vous êtes d’ici et de là, au-delà des monts et des mers. Mais au fil des jours, le pays aux jacinthes bleues s’est encré à fleur de peau, à fleur de mémoire. La Flandre de vos premiers printemps est devenue votre madeleine.

Comme un rêve insolent, je vous écris de chez vous, émue. Autant vous dire que votre littérature savante m’intimide mais que votre nature si humaine me comble. En 1980, votre œuvre est entrée dans l’éternité vous faisant 40ème académicien et 1ère immortelle. Les femmes en sont fières même si en partie double vous préférez être confrère à consoeur. En botanique, une immortelle est une composacée à cultiver…peut-être dans un jardin secret !

Vous l’avez écrit dans les Mémoires d’Hadrien « Construire, c’est collaborer avec la terre : c’est mettre une marque humaine sur un paysage qui en sera modifié à jamais. » Vos mots, je les ai fait miens et n’ai de cesse de les accrocher à mon ciel comme des étoiles. Merci Madame.


Respectueusement vôtre.

Geneviève Brame



*Marguerite Yourcenar est née à Bruxelles de son vrai nom Marguerite Cleenewerck de Crayencour. Elle signe ses ouvrages du pseudonyme de Yourcenar, qui est en fait un anagramme de Crayencour. Elle décède aux Etats-Unis le 17 décembre 1987.

 

Footer :

Sitemap | | webdesign by eZoulou